COVID-19

Suite à la crise sanitaire qui nécessite un confinement pour une durée indéterminée, l’école de danse de Meximieux a fermé ses portes à ses 320 inscrits depuis le 13 mars 2020.
Cette mesure indispensable pour éviter la propagation du virus covid-19 et de surcharger les hôpitaux de la Région a des conséquences sur le fonctionnement de l’association certes administrée par des bénévoles mais dont les cours sont assurés par 4 salariés en CDI et CDD remplacement congé maternité.
Ces derniers ont dû être mis au chômage partiel dès le 13 mars ne pouvant assurer du télétravail.
Aussi les projets en pâtissent malgré la flexibilité des professeurs et de l’équipe bénévoles afin de réajuster autant que possible le calendrier.
  • La programmation du spectacle du  » Lac des cygnes » par la compagnie Francois Mauduit, financée par la CCPA et la mairie de Meximieux en collaboration étroite avec l’OMCL, a dû être reportée au samedi 17 octobre 2020 à 20h30. Tous les billets achetés restent valables ou peuvent être remboursés par l’OMCL.
  • La master class avec Pascal Lassouarn de la Cie choreOnyx prévue le 16 et 17 mai sera certainement annulée si le confinement devait se prolonger.
  • Le gala de danse prévu le 27 juin qui représente le travail d’une saison avec les adhérents est à l’heure actuelle maintenu mais en cas de prolongation du confinement courant mai, pourrait bien être annulé également.
Nous sommes tous affectés et anxieux de l’évolution de cette pandémie dramatique qui gagne du terrain. La santé publique passe avant toute chose.
Aussi afin de ne pas totalement priver nos adhérents de leur loisir/passion et de leur permettre de faire une activité physique lors du confinement sans décrocher totalement du travail amorcé, Flora Vaucher a proposé des tutos de barre à terre et des cours de modern jazz adultes sur youtube, des fiches et des vidéos de cours pour les enfants ont été également envoyées aux familles. Cette façon de se réinventer, avec l’appui des réseaux sociaux, permet d’innover et de garder le lien invisible avec nos adhérents. Nous considérons nos adhérents comme une petite famille dans une micro société.
 Cette mise en place des outils a été anticipée en amont du confinement par certains de nos professeurs de danse et je m’en réjouis encore plus aujourd’hui avec l’angoisse et la solitude du confinement.
 Je sais que certaines familles utilisent ces outils pour partager ensemble petits et grands ( danseurs et novices) une activité autour de la pratique de la danse, notre passion. Je trouve cela excellent et magique au cœur de cette lourde épreuve que nous vivons tous. La danse, ce langage du corps vient apaiser les esprits et apporter un peu de gaieté en famille. Voilà finalement un 1er combat remporté, autour de l’humain et du relationnel, contre ce coronavirus dévastateur.
Espérons que son éradication prochaine soit définitive.